L’animal, un médiateur hors pair

L’animal, un médiateur hors pair

A travers des jeux de balles ou autres avec ses animaux, impliquant la mémoire, la compréhension ou la psychomotricité fine et globale, l’intervenant parvient à susciter des réactions très positives auprès des participants favorisant leur potentiel physique, cognitif, psychoaffectif et social.

Les séances permettent ainsi d’ouvrir une large plage de communication verbale et non verbale, de stimuler l’élan à l’interaction et de créer ou recréer des liens sociaux.

Elles visent à un mieux-être, à une meilleure estime de soi. L’animal sert de facilitateur dans l’approche relationnelle et émotionnelle; les Résidents peuvent le caresser ou le brosser tandis qu’il se laisse faire docilement. A son contact, l’anxiété et les tensions s’apaisent.

En revanche, même s’il a été longuement et consciencieusement éduqué, la spontanéité reste toujours de mise pour ne pas risquer de perdre ce qui fait la force de l’intervention : l’intention gratuite et sans calcul de l’animal.
Car si celui-ci devient un outil instrumentalisé, il ne réagit plus naturellement et son déséquilibre entraîne in fine le déséquilibre tout entier du programme.

Le professionnel réalise donc un accompagnement cadré mais à la fois respectueux de la nature animale et qui fait de cette médiation une alternative efficace et pertinente en complément des différentes prises en charge non médicamenteuses des troubles cognitifs et comportementaux.

Enfin pour reprendre une citation de Boris LEVINSON, pionnier de la zoothérapie :
” l’animal ne se nourrit pas d’attentes idéalisées envers les humains, il les accepte pour ce qu’ils sont et non pas pour ce qu’ils devraient être.”

C’est cette acceptation inconditionnelle et totalement dépourvue de jugement, qui fait naître un climat de confiance sans faille entre l’homme et l’animal leur permettant d’édifier une relation très privilégiée, mutuellement bénéfique et salvatrice.
AG.



Newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles de l’UMCS…